Dossier artistique d'Eloi Jacquelin

“Fond noir, points blancs comme une multitude d’embryons circulant dans le vide. Deux agents observent sur un moniteur d’activité la simulation d’une étude sur le milieu humain. Entre les déplacements des cellules représentant chaque individu, apparaît, relié à l’une d’elle, un double anormalement éthéré au mouvement irrégulier.”

Utilisée dans la guerre contemporaine comme un pouvoir de contrôle et de supériorité, l’image semble indissociable de son inquiétante fonction de distanciation. Sur les écrans militaires des conteneurs climatisés de la base de Creek, Nevada, l’humain réduit à l’état de pixel complète une théorie de l’image spectrale et définit un nouvel impact sur l’horizon d’une modernité dématérialisée. La mise à mort ne peut se détacher d’un lieu, aussi virtuel puisse t-il être.
Mon travail interroge la dislocation du souvenir à travers différents prismes de l’image contemporaine. Du récit cinématographique aux guerres à distance, de l’expérience retransmise à la faille mémorielle, ces lieux se rejoignent le long d’une bande magnétique cernant les contours d’un visage en train de disparaître.

L’image relevant d’un imaginaire en soi et se confrontant sans cesse au monde alentour devenu double, les dispositifs et pièces composites que je développe témoignent d’une spectralité omniprésente pensée comme vecteur d’existences.
Les fragments éloignés les uns des autres n’ont que le souvenir d’avoir un jour été reliés dans un possible passé d’une image survivante, nous survivant, “nous” devenu archives dans l’angle mort du virtuel.

Pour en savoir plus sur OKZK, ses expositions, publications et explorations : téléchargez le dossier de presse.
Télécharger le portfolio d’OKZK

    Principales expositions personnelles

  • ET DES DALLEES DE BÉTON S’ÉLEVAIT LE SPECTRE D’UNE ANNÉE ZÉRO: Galerie rue sur vitrine, Angers
  • Follia:4ème édition Faito Doc festival, Naples

    Principales expositions collectives

  • ET SI LE DÉBUT DU CRÉPUSCULE ÉTAIT FAIT DE MILLE DRAPEAUX ET BANNIÉRES:Galerie du 48, Rennes
  • /DE.SE/:Galerie du 48, Rennes
  • REFLETS ET RIVAGES :Péniche Anako, Paris
  • INNOCENCE :Temple du gôut, Nantes
  • RETRANSMISSIONS 5 : Temple du goût, Nantes